23/10/2014

DOVBLE V #7 (2014 / 2015) - Qu'est-ce qu'un livre ?





























Superbe ouvrage annuel de la revue double V
cette année consacré à la question du livre.

Objet superbement mis en pages par Philippe Weissbrodt
Très belle reliure avec dos apparent

Ha! et on y évoque les livres uniques!

22/10/2014

Le fanzine est un livre d’artiste - Celine Huyghebaert

Celine Huyghebaert à écrit un joli article à propos du fanzine et du livre d'artiste.
Elle y parle des personnes qu'elle a pu croiser au festival Fanzines! qui se tenait la semaine dernière à Paris.

Introduction :

Mettre en exergue une citation sur le livre d’artiste alors que je m’apprête à parler du Fanzines! Festival de Paris que j’ai visité ce week-end peut porter à confusion. Mais la confusion n’est jamais loin dès que l’on parle de livre d’artiste. Ce dernier a des origines multiples, visuelles et littéraires, américaines et européennes, venant autant de l’art conceptuel et minimaliste, que des pratiques contextuelles ou des avant-gardes. De ce fait, et de par son évolution et sa flexibilité, il a fait l’objet de quantités de tentatives de définitions qui, si elles ont permis d’imposer le livre d’artiste comme pratique artistique à part entière dans les années 1980, semblent aujourd’hui caduques et incapables de dresser le portrait d’un médium dont la plus grande qualité serait finalement de rester un espace ouvert d’exploration pour les artistes. Si bien qu’aujourd’hui, même les frontières entre le livre d’artiste et le fanzine deviennent poreuses, comme je l’ai remarqué au Festival Fanzines!. Mais faut-il s’en étonner? La distinction de ces deux médiums ne vient-elle pas de la victoire même des théoriciens des années 1980 qui, en ayant trop bien réussi à faire reconnaître le livre d’artiste par le monde de l’art, auraient créé une distinction artificielle entre des publications d’artiste qui circulent dans l’institution et les autres éditions qui circulent dans des réseaux alternatifs?
...

15/10/2014

Festival Fanzines ! - Salon - Le samedi 18 et dimanche 19 octobre 2014 - Médiathèque Marguerite Duras - 115 rue de Bagnolet - Paris 20ème






































Nous y serons avec Hécatombe
Editions - Affiches - etc...

Festival Fanzines ! - Exposition Livres Uniques II - du 14 octobre au 02 novembre 2014 - Galerie Oeil Du XXème - 24 rue de la réunion - Paris 20ème


























24 Livres Uniques
sérigraphie
52 pages
format 21x29,7 cm
-------------------------------
Une série murale
sérigraphie
15 éléments
format 46x64 cm
---------------------------------------
Crédit photo : Takuji Shimmura
----------------------------------------------------------------
Cette exposition n'aurait pu voir le jour sans la proposition des amis de la Revue Collection
Et sans l'accueil des adorables Paul Calori et Basile Péclard de la galerie l'oeil du XXème
----------------------------------------------------------------
Un texte de Paul Calori à propos du travail et de l'exposition :

A l’occasion du Festival Fanzines! la galerie accueille le travail sérigraphique de Thomas Perrodin, jeune artiste au carrefour entre graphisme, BD alternative et art contemporain. L’installationLivres Uniques II reprend le principe d’une exposition conçue en mars 2014 pour la Halle Nord (Genève), mais inclut des oeuvres inédites conçues spécifiquement pour l’événement. Sur table, trois nouvelles séries de huit livres en jaune et noir* ; au mur, une série didactique expose l’intérieur d’un livre disséqué ; quant à la façade de la galerie, elle subit un ravalement version papier peint.Venu à l’art par le graffiti et le graphisme, Thomas Perrodin découvre la BD expérimentale et la sérigraphie à l’EESI (Angoulême), avant un passage à la HEAD (Genève). Parallèlement à une activité prolifique d’illustrateur de commande, il poursuit un travail personnel autour des limites du livre. Au sein d’Hécatombe, maison d’édition genevoise devenue collectif de cinq auteurs-artistes éditant leurs propres livres-objets**, ses quatre ouvrages Un essai sur le vide, Boredom,Abysses et Nuages Kärcher (tous de 2013) exploitent déjà le potentiel pictural brut de la sérigraphie. En 2014, ses installations Livres Uniques poussent plus loin le propos, en incluant une création in situ.
Thomas Perrodin pratique une sérigraphie “pure”, toute manuelle, non assistée par ordinateur. À même l’écran, il compose ses images à coup de bouche-pores et de kärcher et, dans le cas des productions abstraites présentées ici, le dessin disparaît même : il n’y a plus de filtre entre la racle et l’encre, celle-ci est simplement exploitée jusqu’à épuisement. La logique même de la sérigraphie comme production de multiples est subvertie : même si chaque Livre Unique est tiré en deux exemplaires, ceux-ci restent perceptiblement différents. Ce choix de l’unicité, cette auto-limitation aux possibilités picturales primitives de la couleur (aplats, dégradés, recouvrements), ce désir de dialogue physique et intense avec la matière qui devient le sujet-même de l’image, relèvent d’une démarche plus picturale que simplement illustratrice. Elle rappellerait presque les principes de l’expressionnisme abstrait et du colorfield painting***. Au fond, seul le choix du support-livre semble la distinguer de la peinture à proprement parler.
Comment cerner cette hybridation entre livre et peinture ? L’appeler BD abstraite ? Livre d’artiste ? La trajectoire de Thomas Perrodin n’est pas celle d’un peintre s’appropriant le livre pour y transposer son travail, plutôt son inverse : une appropriation de la peinture par quelqu’un qui vient du livre. La sérigraphie n’y est pas instrumentale, elle est le moment même de l’intuition picturale : sa pratique intense débouche un jour sur un questionnement (qu’est-ce qu’un livre ?) et découvre le langage d’une solution possible dans l’abstraction coloriste. On peut ainsi voir l’objet de deux manières, symétriques : un livre sur la peinture, telle que vécue de l’intérieur ; une peinture faite livre, qui se plie et se feuillette. Cette transmutation de la peinture en un objet accessible, manipulable et démocratique, n’est pas l’aspect le moins significatif de Livres Uniques : c’est dire que l’art ne doit pas être sacralisé, ni un produit de luxe. Et si sa peinture-papier se démultiplie ou se décline sur toutes les surfaces de l’espace d’exposition, c’est comme portée par l’enthousiasme d’une révélation : Thomas Perrodin semble avoir trouvé, sur le chemin de la sérigraphie, une manière de réconcilier ses aspirations picturales les plus profondes avec son éthique. – Paul Calori.

13/10/2014

WELTFORMAT 14 - Festival d'Affiches - Luzern - Switzerland 27.9.2014 — 5.10.2014


 Sur invitation de Neo Neo avec une partie de la fine fleur des graphistes Suisses romands
Neubad - Luzern


04/10/2014

GLUFF 9-10-11-12 Octobre 2014 / Cave XII - Spoutnik



sérigraphie
16 flyers
format 16x11cm
320ex
Affiche
format 46x64cm
54ex 

02/10/2014

27/09/2014

KABAK 2014 - Lausanne samedi 27 septembre 2014


Nous serons à Lausanne avec Hécatombe 
pour y présenter éditions de livres et d'affiches.